La SiB traverse l'Atlantique pour vous présenter le Québec,

ses paysages, son état d'esprit,ses riders au large sourire, Dcade Snowscoot...

Bienvenue dans le monde merveilleux d'Isabelle "Isax" PLANTE !

251777_10150198484024244_55431689243_6853121_7051322_n
"IsaX sous le soleil Hélvétique - World Cup 2011 -

photo: Nicolas Niederprum/Landscape magazine

La SiB : Présentes toi ! : identité, ville, pays, ce que tu fais dans la vie, ta situation

On m'a baptisée Isabelle Plante quelques mois après ma naissance en 1971. Voilà je révèle déjà mon âge! J'ai vue le jour à Sherbrooke, une ville située dans les Cantons de l'est au Québec. Quelques années plus tard nous sommes déménagés à la campagne où j'ai pu grandir avec ce que la nature peut nous apporter.

J'ai fais des études en technique santé animale et après avoir travaillé quelques années dans mon domaine je me suis retrouvé dans le commerce de vélo que mon père avait ouvert pour occuper sa retraite. Ce commerce a été un avantage pour moi au niveau du prix des vélos et tout ce qui s'y attache, ça m'a permit de participer aux compétitions de vélo de montagne en descente.  J'y suis encore aujourd'hui avec mon frère, mon père lui profite finalement de sa retraite sous le chaud soleil du Mexique. 

Je partage ma vie avec un montréalais passionné d'histoire et de médiéval. Il rêve de voir la cité médiévale de Carcasonne et on  se prévois un beau voyage à travers l'histoire du moyen âge en France dans quelques années. Quand j'aurai fini de dépenser pour les compèt de snowscoot !!  LOL

DSC_0026

IsaX et JiPi, son amoureux !

La SiB : Racontes-nous comment t’en ai venu à faire du snowsoot, ton parcours, le palmarès,  ce que représente le snowscoot pour toi.

La première fois que j'ai vue ce sport c'était dans une revue de vélo française qui trainait au magasin. En voyant la photo ça a cliqué tout de suite, «J'en veux un !» Mais mon frère m'a vite remis les pieds sur terre, le distributeur est en France, ça va coûter un bras pis une jambe à faire venir au Québec. Finalement quelques année plus tard, le hasard a fait que mon frère (encore lui) a rencontré Marc Ferland au Inter Bike Show à Las Végas.  Marc se trouvait à être le distributeur des Snowscoot Insane Toy au Canada. Je vous jure que j'ai pas mis long à le contacter. C'est donc en 2002 que je me procura mon tout premier snowscoot, un TnT Chromo rouge et noir.

Mon premier essai n'a pas été concluant, je me suis lancé seule sur les pistes du Mont Sutton avec en tête les quelques conseils données par Jacques Ferland sur son plancher de bureau. C'était des conditions affreuses en plus pour une débutante mais j'avais tellement hâte de l'essayer. Après quatre petites descentes mes bras ne voulaient plus suivre et mon découragement était sans doute un peu lisible sur mon visage. Heureusement j'ai refait un essaie sur des conditions plus agréables et là le déclic s'est fait. Wow ! Quelle sensation de liberté et le feeling du vélo est tellement agréable que je ne peux plus m'en passer depuis.

L'acquisition d'un snowscoot a été pour moi une façon de renouer avec les montagnes de ski. Une blessure au genou subit au soccer (football pour vous) m'a forcé à mettre de côté ma planche à neige.

DSCN0815

 Première rencontre avec Frank Petoud en 2004 à NDB, en compagnie de la Barbiche

J'ai pu améliorer ma technique avec l'aide de quelques bons riders au Québec dont certains connus comme Christian Martin, Marc Ferland et Maxime Godin. Ce sont eux qui m'ont initié à la compétition. Pas évident au début mais très plaisant malgré que je fût la seule fille dans le lot de gars, du déjà vue pour moi qui a toujours été attiré par des sports peu commun pour les filles.

En 2004  j'ai décidé d'aller voir comment ça ce passait en France. Je me suis retrouvée à Notre Dame de Bellecombe pour participer à un Championnat d'Europe. J'avais enfin la chance de rencontrer d'autres filles pratiquant ce sport en compétition. Nous n'étions que trois dont Charlotte Carroué, mais au moins je n'étais plus seule. C'est là que j'ai ridé pour la première fois dans un parcours de border cross, ouf, je me suis rendu compte que j'avais du chemin à faire!

Ici au Québec la relève féminine commence à se faire sentir, nous sommes encore très peu de femmes mais au moins il y en a, et même de la très jeune relève.

Mon palmarès? Y'en a pas mal en 10 ans. Ici au Québec je mène pas mal les courses. Ma plus proche rivale est la beauceronne Caroline Morency. Cette dernière avait d'ailleurs fait bonne figure aux championnats du monde de 2010 en terminant 3ème en scooter-cross.

Niveau mondial c'est sans prétention, et malgré mon âge qui avance, que je peux me considérer parmi les meilleures. Les podiums c'est une chose, mais de rencontrer d'autres passionnés c'est encore plus satisfaisant. Gravir les marches d'un podium a un avantage intéressante pour le snowscoot ici au Québec, les médias y montre un intérêt alors on profite de cette visibilité.

isax04

Jump avec le "V" pour V2 (les planches Dcade)

La SiB : Parle nous du snowscoot au Québec (ambiance, développement), de Dcade et de ton site internet.

Le snowscoot est encore très peu connu malgré le fait qu'il soit arrivé ici en 1997. Comme la communauté du snowscoot est encore petite, les compétitions sont surtout un prétextes pour regrouper plusieurs passionnés au même endroit. Le snowscoot prend lentement de l'expansion.

Depuis quelques année j'offre la location de snowscoot via ma boutique de vélo et j'offre même des cours d'initiation qui est de plus en plus populaire.  De plus ça m'assure que le débutant utilise adéquatement le snowscoot sur les pistes et les remontées mécaniques.

Dcade a vue le jour il y a trois ans, Marc Ferland avait choisi ce nom pour souligner le 10ème anniversaire de l'arrivé du snowscoot au Québec. Pour des raisons que je ne citerai pas ici, Marc a dû vendre sa compagnie. Cette année Dcade Snowscoot Canada appartient à un groupe d'investisseur très sérieux qui a pour but de démontrer que le snowscoot a sa place sur les pistes de ski.

Mon blog …. C'est en navigant sur le blog de la SIB que cette inspiration m'est venu. Tient pourquoi pas ouvrir mon propre blog?  Au début c'était un blog personnel sur mes sorties snowscoot et quelques sujets reliés à mes activités diverses, mais j'ai vite changé sa vocation. J'ai mit de côté mes articles et commentaires personnels sur certains sujets et me suis concentré sur les activités du snowscoot au Québec. Souvent les recherchistes pour émission de télé et radio passent par ce blog pour en apprendre plus et entrer en contact avec les riders.

No foot

Premier no-foot sur son premier snowscoot...2003

La SiB : Ta venue en Suisse en mars 2011 : racontes nous tes souvenirs et comment tu as vécu ce trip en Europe ! Les différences entre le snowscoot au Québec  et en France

Wow quel beau trip !!!  Honnêtement il y a 5 ans je ne pensais pas me retrouver à un niveau assez élevé pour participer à des coupes du monde. J'y ai rencontré des gens passionnés à fond et de surcroit, très sympathiques. Un moment on a cru que le tout serait annulé par faute de neige, mais comme cet événement commémorait du même coup les 20 ans du snowscoot, Franck Petoud et plusieurs collaborateurs ont tout fait pour que puisse avoir lieu la compétition. Je souligne encore la gentillesse de tout ceux qui nous ont fourni un transport pour voyager d'un site de compétition à l'autre lors de notre séjour en Suisse.
J'ai adoré les paysages, les montagnes, la bonne bouffe et l'accueil des Suisses et des organisateurs. Ce fut une belle expérience que je veux bien revivre pour le prochain événement mondial. 

DSC_0072

 

La SiB : Tu as des riders/rideuses  que tu admires ou qui t’inspirent ?

J'admire ceux qui ont un sourire fendu jusqu'aux oreilles quand ils ont leur guidon de snowscoot entre les mains. Ça n'a pas de prix! J'en ai vue en Suisse et j'en vois ici au Québec. J'admire ceux qui, avec cœur et âme, font tout pour faire évoluer le snowscoot. 

J'ai un faible et de l'admiration pour nos petits juniors ici au Québec, ils font un sport hors du commun et il le pratique avec plaisir.

5225377104_e5f6efe1e9_o

Tournoi de Hockey au Québec...IsaX en Black&Green

 

La SiB : La place des girls dans le milieu du snowscoot, comment la trouves-tu ? Des choses à améliorer ?

En dix ans de pratique je constate que de plus en plus de fille pratique le snowscoot au Québec. Il arrive aussi de rencontrer des petites familles de «snowscooteurs» et c'est tellement mignon. En 2002 j'étais officiellement la première femme à posséder un snowscoot. Bon ok, ça ne change rien au monde mais je trouvais ça spécial d'être une pionnière du snowscoot au Canada.

Niveau compétition les filles se font toujours rares. Mais rien ne les obligent à courser!!  LOL

isaxbike

DH à Bromont en 2008

La SiB : A part le snowscoot, d’autres centres d’intérêt dans la vie ?

Le snowscoot prend énormément de place mais oui j'ai d'autres intérêts. Depuis que je suis toute petite je pratique notre sport national qu'est le hockey. Je ne me souvient même pas la première fois que j'ai tenu un bâton de hockey dans les mains. Le lac gelé l'hiver à côté de chez moi était mon terrain de jeu préféré et à 16 ans j'ai joint une équipe de hockey féminine où je jouais enfin avec l'équipement de protection complet et dans un aréna comme un joueur du national. Wow !!

Évidemment le vélo de montagne a pris une grande place pendant plusieurs année. J'ai été niveau élite sur le circuit des Coupe Québec et Coupe Canada en descente. C'est d'ailleurs en vélo que j'ai goûté à ma première compétition de niveau international lors d'un championnat Master qui avait eu lieu au Québec. Toute une expérience, c'était un défi qu'on voulait relever moi et une amie.

Sinon autre que les sports, j'aime bien les animaux en général mais j'affectionne plus particulièrement les félins de toutes les grosseurs. Mes amis ne veulent pas m'accompagner au zoo, je reste trop longtemps devant les enclos des félins et ça les emmerdes !!  LOL  

4292308560_0185d9bef0_o

 

La SiB : Parles nous de tes projets dans le snowscoot et dans la vie de tous les jours.

Je vais continuer à promouvoir le sport dans ma région comme je le fais déjà depuis 8 ans et je prévois retourner sur le vieux continent pour les championnats du monde en mars 2012 à Isola 2000 en France.
Comme je l'ai mentionné un peu plus haut, les actionnaires de Dcade Snowscoot Canada ont des projets bien structurés pour développer le sport au Québec et je compte bien y participer en les aider à avancer. Ça vous confirme donc que je serai encore sur un Dcade pour la prochaine saison.   :o)
Mon projet de vie, qui sera le plus gros de tous, je vais le partager avec mon conjoint, nous travaillons fort pour fonder une petite famille et nous avons très hâte que la cigogne passe.

 

GOPR0195

La SiB : Et puis parles nous de ce que tu veux, c’est le moment, lâches-toi !!! surtout si tu as des messages à faire passer !

Je peux vraiment dire ce que je veux? La SIB vous êtes un gang vraiment super génial!!  :o)
Bravo pour votre bonne humeur et votre passion, je trouve dommage qu'un gigantesque océan nous sépare car on pourrait «se prendre des boites dans la puff plus souvent ensemble.» !!  Bon ça y'est, je commence à parler comme vous. LOL

Allez je m'arrête là j'en ai assez dit, bonne saison à tous.

Une petite pour vous prouver si besoin il y a que l'engagement

de IsaX en snowscoot est total ?

IsaX en mode superman lors dela World Cup en mars dernier en Suisse !

FLYING IsaX !


IsaX en Suisse !